La vache à lait plaisancière va encore trinquer !

Comme ça bouillonne pas mal autour des ports de plaisance, voici une info sur la fiscalité, qui devrait être appliquée à ces même ports, dès 2014. Elle risque de faire grincer des dents les plaisanciers qui seront, une fois de plus, les dindons de la farce.
En effet, le journal « Le Marin » nous apprend que la fiscalité des ports de plaisance devrait augmenter de façon considérable l’an prochain ; il hasarde les chiffres de deux, voire quatre fois, plus cher que le montant actuel !
Un surcoût que les gestionnaires vont s’empresser de répercuter sur leurs factures, bien entendu…
• Après avoir tout fait pour forcer le plaisancier  à mouiller dans un port de plaisance (mouillages forains fréquemment interdits, et autres), voilà qu’on le fait encore passer à la caisse, maintenant qu’il est dans la nasse. C’est trop !
Qui a intérêt à flinguer ce qui reste de la plaisance ?

4 Responses to “La vache à lait plaisancière va encore trinquer !”


  1. 1 SPITERI Joseph 12 juin 2013 à 20:53

    La décentralisation à besoin de victimes. Comme l’État ne subventionne plus les collectivités, il leur donne les moyens de compenser en prenant dans la poches des contribuables, soient-ils aussi plaisanciers, en payant deux fois, la première comme contribuables et la deuxième comme plaisanciers. Le hic, c’est que le plaisancier moyen n’est pas Crésus !!!

  2. 2 cornou Georges 12 juin 2013 à 21:19

    Frères plaisanciers ! mes ex frères plaisanciers ! quand allez vous comprendre que vous êtes de trop avec vos petits bateaux- plus ou moins- gros car vous n’êtes plus « rentables  » pas assez de sous à cracher !Mettez vous donc à la périssoire!…pour le moment

  3. 3 SPITERI Joseph 13 juin 2013 à 06:54

    Le second hic, c’est que les ports ne peuvent pas accueillir que des gros bateaux à cause des tirants d’eau. Alors, à moins d’engager des travaux pharaoniques pour permettre aux grands navires d’aller aux places généralement dévolues aux petits tirants, je ne vois pas où se trouverait le bénéfice inespéré provoqué par la disparition des petites et moyennes embarcations ?

  4. 4 Francis Bergerac 14 juin 2013 à 23:32

    je crois que le ministre a parfaitement compris ce qui allait se passer. Je cite:

    Frédéric Cuvillier, le jeudi 30 mai lors de la 8e journée de la FFPP à Paris.  » Nous entrons en bataille contre cette loi faite sans concertation, a-t-il averti. Et nous ne laisserons pas nos ports devenir les prochaines friches industrielles du pays par la faute des parlementaires qui n’ont pas apprécié les incidences de leur loi ! »

    Toutes les expériences de sur-taxation ont provoqué dans les pays qui ont eu l’occasion de les pratiquer une migration des bateaux.
    Laissons nos parlementaires faire une nouvelle fois cette expérience, la perte pour le pays sera plus forte que le gain à court terme.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :