Les bateaux de la mémoire n° 77

Alain gerbaultFire Crest, le bateau d’Alain Gerbault, bateau historique, aurait pu finir en école de voile ou au musée de la Marine. Malheureusement…
• A l’origine le voilier est anglais ; il est dessiné par Dixon Kemp,  et visiblement taillé pour la compétition ; fin, racé, sans superstructure, à gréement de cotre franc, il ne fait que 2,60 m au maître-bau pour une longueur de 11 m. Son tirant d’eau de 1,80 m, sa quille en plomb de 3 tonnes auxquels s’ajoutent 3 autres tonnes de lest intérieur en font ce qu’on appelait à l’époque un couloir lesté. Très marin mais pas facile à tenir...   
• C’est à bord de ce superbe racer que Gerbault fit le tour du monde de 1925 à 1929, après avoir remplacé le gréement de cotre par un gréement marconi et ajouté un long beaupré sur l’avant. On le voit ici à son arrivée au Havre, le 26 juillet 1929 bien reconnaissable au pied du mât, accueilli par ses admirateurs. Il relate son aventure dans divers ouvrages à succès.
Malheureusement, le destin veille ; après l’exploit, il frappe. Durant le remorquage de Fire Crest du Havre à Brest par la Marine nationale, il coule dans des conditions pas très claires. A cette occasion, Gerbault aurait déclaré en toute modestie : mon cher compagnon préféra disparaître plutôt que naviguer sans moi.
• Juste un mot de la personnalité de Gerbault. D’abord pilote de chasse en 14/18, puis champion de tennis, c’est un aventurier mondain. Dans « Les navigateurs solitaires », Jean Merrien n’est guère tendre avec lui. Ses exploits sont réels, mais après son tour du monde, il repart vers la Polynésie (sur un autre bateau) où il défend la culture des autochtones, mais prend activement le parti de Pétain, l’inventeur de la Collaboration avec les nazis… Il finit en 1941, dans la misère, l’alcoolisme et la dépravation dit la rumeur.
• Image : collection Escales Maritimes.

2 Responses to “Les bateaux de la mémoire n° 77”


  1. 1 Clémentine Le Moigne 24 avril 2013 à 09:14

    Le voilier d’Alain Gerbault est un voilier construit en Angleterre … Et alors pourquoi malheureusement ? Je ne comprends pas cet Anglophobie primaire…. D’autre part on parle de gréement bermudien et non pas marconi (surtout à cette époque) et enfin ce n’est pas un beaupré mais un bout-dehors qui a été rajouté.
    Voilà, je vous souhaite une bonne journée. Et heureusement que les Anglais et les Néerlandais sont là et toujours bien là pour rayonner sur les mers du Monde !
    Clémentine Le Moigne

  2. 2 escales maritimes 24 avril 2013 à 10:42

    Petit malentendu Clémentine. « Malheureusement » s’applique au destin du bateau et non à un anglophobisme déplacé, voyons… Il nous semblait que ça allait de soi. D’ailleurs la suite du papier le montre à l’évidence. Mes ancêtres britanniques seraient choqués d’une telle appréciation. Jusqu’à présent nous pensions que Marconi et Bermudien étaient à peu près synonymes, selon les époques (voir le Dico des termes de marine du Chasse Marée). Je crois qu’en disant l’un ou l’autre les plaisanciers se comprennent, c’est l’essentiel. Enfin, vous avez raison c’est bout dehors et non beaupré ; et justement : bout-dehors ou boute hors, ou encore bâton de foc ? Les puristes adorent débattre de ces questions…
    Amicalement.
    Aramis


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :