Le beau langage d’autrefois : péter son lof

Naviguer peut être dangereux, tout le monde sait cela. La mort fait partie de la mythologie du marin de manière quasi obligatoire  Mais, cette proximité  n’a jamais entamer sa verve qui, par morgue ou par défi, a créé un vocabulaire désinvolte pour en parler.
Mourir c’est aussi, avaler sa gaffe, ou sa chique, larguer son dernier maillon, filer son câble par le bout, hisser le grand foc, faire son trou dans l’eau, embarquer dans un petit doris (!), les synonymes ne manquent pas. C’est aussi péter son lof, expression qui mérite une explication. On appelle lof, l’angle inférieur des basses voiles, du côté du vent. Quand le temps est trop dur, le lof fatigue et parfois cède : la voile pète son lof, elle est fichue... Un matelot qui pète son lof, ressemble à la voile, il n’en peut plus, lâche prise, lui et la vie ne vont plus ensemble, il part, il passe… Comme meurt la voile dont le lof a lâché.
Mais, le marin n’est pas homme à quitter la vie sans dédain, il a trop l’habitude de défier la mort pour consentir à son ultime instant. D’où cette assertion altière lancée dans la tempête :
– Enfants, s’il faut péter son lof, on le pétera en vrais matelots !
C’est-à-dire avec élégance.
…Et pas mal de courage !
Au soir de sa vie, le vieux marin dont le lof tient toujours, trouve encore le moyen de surprendre son monde par un clin d’œil à l’existence. C’est du moins ce que rapporte Tristan Corbière dans « Gens de mer », en quelques mots ironiques et forts :

Telle qu’une vielle coque, au sec et dégréée,
Où vient encor parfois clapoter la marée
Ame-de-mer en peine est le vieux matelot,
Attendant, échoué…
 – Quoi, la mort ?
– Non, le flot.

Superbe, non ?

Publicités

1 Response to “Le beau langage d’autrefois : péter son lof”



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.


%d blogueurs aiment cette page :