Comment se forment les vagues ?

Vagues scélérates mises à part (on ne sait pas très bien comment elles se forment), les vagues qu’on voit danser le long des golfes clairs, sont de purs produits du vent. C’est lui, cet inextinguible souffleur, qui les engendre avec un entêtement souvent coupable ; sans vent, pas de vague…
• Comment ça se passe ?
Très simple, le vent fait pression sur la surface de la mer ; il forme d’abord un frémissement léger, des vaguelettes, qui peu à peu vont se développer, s’amplifier, pour devenir les puissantes ondulations que l’on connaît.
Trois facteurs majeurs interviennent dans la formation des vagues :
1 – La force du vent.
2 – La durée pendant laquelle il soufflera.
3 – L’espace sur lequel il pourra « prendre son élan ». (le fetch)
Une combinaison de ces trois facteurs créera, au bout de quelques heures, ce qu’on appelle la mer du vent, c’est-à-dire une mer conforme à sa force, sa durée, son champ d’action. Un vent fort soufflant une journée entière sur le lac du Bois de Boulogne ne lèvera jamais que de (très) petites vagues ; le même vent, soufflant longuement au milieu de l’Atlantique pourra générer une mer haute de plusieurs mètres. Tout dépend de la valeur des trois composantes.
Ceci est théorique. En réalité, c’est beaucoup plus complexe car d’autres facteurs – plus ou moins aléatoires – viennent compliquer les choses.
• Une fois formées les vagues prennent de l’ampleur si le vent persiste à souffler fort. Elles s’élèvent, leur crête et leur creux se rapprochent, et si leur cambrure dépasse un point critique elles se brisent et boulent en avant. Ce sont les déferlantes.
• Aux abords d’un haut-fond ou près de la côte, l’ondulation régulière des vagues est contrariée par la faiblesse de la hauteur d’eau. L’onde qui les propage, jusque-là circulaire, devient ellipsoïdale et de plus en plus aplatie ; elles s’élèvent. Passé un certain point, l’ellipse se brise, les vagues se cassent, ce sont les fameux rouleaux qu’on voit sur les plages.
• Si un train de vagues vient buter contre un obstacle (jetée, falaise, coque d’un gros bâtiment), il repart en arrière et se heurte aux vagues qui arrivent. Il s’ensuit une mer hachée, et imprévisible, connue sous le nom de ressac.
• Si un train de vagues bute sur deux obstacles différents, les deux ressacs peuvent se télescoper, s’opposer aux vagues arrivantes et générer une mer très désorganisée, parfois dangereuse. C’est ce qu’on appelle une mer croisée.
Athos

Publicités

0 Responses to “Comment se forment les vagues ?”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Contact
« Escales Maritimes » est ouvert à tous. Contributeurs, informateurs, critiqueurs, approbateurs, suggestionneurs…
Pour ceux-là, une seule adresse : escales.maritimes@orange.fr

Archives

Faites connaître
Escales Maritimes !

Ajoutez ce lien dans votre site :
https://escales.wordpress.com/

Affichez cette bannière dans votre site en copiant le code suivant dans votre page html :
<a href="https://escales.wordpress.com/"><img src="https://escales.files.wordpress.com/2010/01/escales3.gif" alt="" width="180" height="60" /></a>

Les opinions émises ne sont pas nécessairement celles d'Escales Maritimes ; elles sont de la responsabilité de leurs signataires.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :